XWIIIème Printemps des Poètes (suite)

jeudi 10 mars 2016
par  Le Président

« Aucune nation n’a le droit de poser son ongle sur l’autre. »

Victor Hugo ( 1870 )

« Nous sommes en guerre ! Nous ne pouvons pas perdre cette guerre

parce que c’est une guerre de civilisation ! » claironne partout notre Premier Ministre

« La racine du mal est toujours là en Syrie, en Irak c’est pourquoi nous avons intensifié nos frappes. » confirme le Président de la République.

Pensent-ils nous convaincre par la méthode Coué du danger de représailles imprévisibles et de la justesse de leur politique guerrière.

Les citoyens de la République française ne sont pas dupes de cette roublardise ils savent depuis longtemps que la guerre n’est que le prolongement de la politique .

Il fut un socialiste qui l’avait compris et pour cela on le fit taire en l’assassinant en 1914.

Aujourd’hui encore le Parti socialiste au pouvoir

a le nez enfoui dans les contrats

de bonne entente avec le capitalisme .

Il a la mémoire courte.

Il s’associe avec lui sans souci dans une Coalition pour une « guerre sans fin »

contre des États indépendants et souverains pour s’accaparer leurs matières premières dont il a besoin et imposer ainsi son hégémonie économique mondiale.

Est-ce là le but du socialisme, d’un Parti socialiste ?

NON ! ALORS QUITTEZ CETTE COALITION ET CESSEZ LA GUERRE !


Quelques paroles d’hypocrites guerriers entrecoupées de commentaires avisés

« Le régime irakien et ses armes de destruction massive représentent une menace pour la sécurité mondiale .Nous sommes les meilleurs, nous sommes la plus grande nation du monde.

Dieu nous bénisse ! 

L’Amérique livre un combat décisif, le combat contre les successeurs des fascistes, des nazis et des communistes.

C’est le combat du XXIème siècle

Si nous abandonnons le combat dans les rues de Bagdad nous devrons demain affronter les terroristes dans les rues de nos villes. 

Nous allons procéder à une riposte dévastatrice et prolongée, nous allons débarrasser le Monde des forces du Mal. 

Il est temps que nous gagnions la première guerre du XXI ème siècle. 

Soit vous êtes avec nous, soit vous êtes avec les terroristes

Notre nation doit diriger le monde. »

[ Une véritable machine de propagande et d’intoxication a répandu des mensonges d’Etat

C’est l’histoire du voleur qui crie : Au voleur  ! ] 

« Nous nous sommes entendus sur un point, les armes de destruction massive, parce que c’était le seul argument sur lequel tout le monde pouvait tomber d’accord. »

Le régime syrien paiera le prix fort s’il continue d’ignorer la voix de la communauté internationale et de violer les droits de l’homme du peuple syrien. »

« Il faut que Bachar el-Assad s’en aille ! »

etc, etc,…

[ La plus grande manœuvre d’intoxication de tous les temps reprise ensuite par la Coalition internationale contre la Syrie par l’intermédiaire de l’imaginaire Etat islamique

prétexte mensonger dans le but d’envahir la Syrie. ]


Giroflée, Girofla

Paroles de Rosa Holt et musique d’Henri Goublier fils ( 1935 )

Que tu as la maison douce
Giroflée Girofla
L’herbe y croît, les fleurs y poussent
Le printemps est là.
Dans la nuit qui devient rousse
Giroflée Girofla
L’avion la brûlera, L’avion la brûlera !

Que tu as de beaux champs d’orge
Giroflée Girofla
Ton grenier de fruits regorge
L’abondance est là.
Entends-tu souffler la forge
Giroflée Girofla
L’ canon les fauchera, l’canon les fauchera !

Que tu as de belles filles
Giroflée Girofla
Dans leurs yeux où la joie brille
L’amour descendra.
Dans la plaine on se fusille
Giroflée Girofla
L’ soldat les violera, l’soldat les violera !

Que tes fils sont forts et tendres
Giroflée Girofla
Ca fait plaisir d’ les entendre
A qui chantera.
Dans huit jours on va t’ les prendre
Giroflée Girofla
L’ corbeau les mangera, l’corbeau les mangera !

Tant qu’y aura des militaires
Soit ton fils soit le mien
Y n’ pourra y avoir sur terre
Pas grand-chose de bien.
On te tuera pour te faire taire
Par derrière comme un chien
Et tout ça pour rien ! et tout ça pour rien !


Commentaires

Brèves

20 février 2013 - La bonne idée

Émergeant a contrario du flot de banalités déversées par les medias en ce début d’année, nous avons (...)

1er décembre 2011 - Bessières

Le pianiste, accordéoniste et compositeur Louis BESSIÈRES vient de décéder à l’âge 98 ans. Si (...)