Bilan de l’opération russe contre Daech en Syrie

EL le Cheval de Troie des USA
mardi 15 mars 2016
par  Atheïsme International

Voilà votre œuvre, vos traces de« civilisation »
Messieurs de la Coalition
Ici laissées par votre Cheval de Troie islamisant
Mais ce n’est pas fini
il est déjà reparti
le voilà qui galope et qui tue
en Libye en Côte d’Ivoire arrivé
pour encore aider le capitalisme mondialisé.

Voilà l’oeuvre de la Coalition occidentale via l’Etat islamique :
Alep, un Stalingrad syrien (sputniknews.com)

Alep, un Stalingrad syrien (sputniknews.com)

International

Grâce à l’assistance russe, les troupes gouvernementales syriennes ont réussi à reprendre aux terroristes plus de 10.000 kilomètres carrés de territoire et à réduire l’envergure du trafic de pétrole réalisé par Daech.

La Russie a entamé le retrait de son contingent militaire de Syrie, annoncé la veille par le président Vladimir Poutine, a indiqué mardi le ministère russe de la Défense. Dans le cadre du retrait du gros des effectifs russes de ce pays, les techniciens ont commencé à préparer les avions à des vols de longue durée vers leurs bases en Russie, tandis que le personnel militaire charge de l’équipement et du matériel à bord des appareils.

Poutine ordonne de commencer le retrait des forces russes de Syrie

Au cours de l’opération en Syrie, entamée le 30 septembre 2015, l’aviation russe a effectué près de 9.000 vols et détruit des dizaines de milliers de sites de Daech et d’autres groupes extrémistes.

Grâce à l’assistance russe, les troupes gouvernementales syriennes ont réussi à reprendre aux terroristes plus de 10.000 kilomètres carrés de territoire, y compris des localités d’importance stratégique. La plupart des provinces de Hama et de Homs ont été libérées des extrémistes. La ville d’Alep, deuxième ville de Syrie, a été encerclée. Les terroristes ne peuvent donc plus y livrer des armes et du renfort.

’En combattant les terroristes en Syrie, la Russie rend service à l’Europe’

En outre, on a réussi à réduire l’envergure du trafic de pétrole réalisé par les terroristes et à rétablir le contrôle de l’armée syrienne sur plusieurs champs pétroliers importants.

La décision russe de retirer la majeure partie du contingent militaire de la Syrie, qui coïncide avec le début des négociations de paix syriennes à Genève, pourrait témoigner d’une percée dans les consultations sur l’avenir de la Syrie, estime Stratfor, société privée américaine qui œuvre dans le domaine du renseignement.

’Il importe de suivre attentivement toute entente conclue à Genève ainsi que les signaux émanant d’Europe, qui pourraient laisser entrevoir un important marché entre les parties’, a déclaré la société.

Drones, SMS, satellites… Comment la Russie contrôle la trêve en Syrie

Selon Stratfor, la Russie a en somme atteint tous les objectifs qu’elle s’était assignés en entamant sa campagne en Syrie en 2015. Premièrement, les positions du gouvernement syrien se sont renforcées, bien que l’opposition n’ait pas capitulé.

Deuxièmement, Moscou a démontré les capacités de combat de son armée, et testé des armements qui n’avaient encore jamais été utilisés.

Troisièmement, le Kremlin a contribué à affaiblir le groupe extrémiste Daech (ou Etat islamique), selon Stratfor.


Commentaires

Brèves

4 mars 2014 - Football et laïcité en France

Communiqué de la FFF en date du 01/03/2014
La Fédération Française de Football, Association membre (...)

10 avril 2011 - ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

(AFP du 8. 4. 2011)
À l’avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui (...)

6 avril 2011 - UN GESTE DE MAUVAIS GOÛT

(AFP du 6 avril 2011)
Le chef de l’Église catholique belge, l’archevêque André-Joseph Léonard, a (...)