Présidentielles 2017

mercredi 30 novembre 2016
par  Atheïsme International

Certes, nous considérons comme un bon point pour une union des forces opposées au libéralisme de droite comme de gauche, la décision prise ce dimanche 27 novembre par le Parti communiste d’apporter son soutien au mouvement « La France insoumise » de Jean-Luc Mélenchon.
Dans l’attente de la parution de « l’Avenir en commun » programme pour les présidentielles du sus-nommé, des questions se posent à nous ; par exemple sur le plan international celle concernant la « guerre en Syrie » commencée par le président Hollande dès son élection en 2012, et que nous avons dénoncée rapidement comme étant basée sur une « ruse de guerre », un prétexte nommé Daech, en alliance avec la Coalition arabo-occidentale.
Or, aujourd’hui même on s’affole dans les médias français complices de la ruse, de ce que selon l’agence de presse Sputnik et l’agence internationale SANA, les troupes gouvernementales syriennes, qui font face depuis 2011 à ces groupes armés de différentes origines et autres mercenaires – dont l’Armée syrienne libre – , seraient en passe de libérer totalement la ville d’Alep.
Il devient important alors que nous sachions rapidement quelle sera sur ce point la position de cette nouvelle alliance pré-gouvernementale.
Ceci sachant que d’une part, nous ne sommes pas favorable, par éthique politique, à une élection présidentielle en temps de guerre, et que d’autre part le parti communiste a toujours marqué depuis 2011 son soutien, par l’absence de prise de position ou par des déclarations feintes sur le « pacifisme », à cette guerre contre la République arabe syrienne de Bachar el Assad et contre son associée la Russie ; le journal l’Humanité-dimanche du 27/02/2014 titrant par exemple « Poutine l’homme à abattre ? » et, dans l’Humanité même de ce jour on peut lire aussi l’inquiétude manifeste sur les « conséquences » qu’entraînerait la défaite d’Alep, dont la première serait que « le pouvoir de Damas s’en trouverait renforcé aux plans national comme international. »
Rappelons que si le programme du FDG de 2011, « l’Humain d’abord » ne mentionnait pas encore la guerre en Syrie ( voir la déclaration de Hollande à l’AG de l’ONU le 25 septembre 2012 ) il demandait catégoriquement la fin de l’atlantisme, le retrait de la France de l’OTAN et se battrait même pour sa dissolution. ( p.75 )
Enfin la déclaration faite en Allemagne devant les camarades Die Linke ( lire ci-dessous ) par Jean-Luc Mélenchon demeure un gage de changement réel vis-à-vis du mouvement de l’histoire qui est en train de se dérouler sous nos yeux, qu’il faut garder et développer :
« Des pulsions à la guerre sont revenues, des irresponsables, à l’est de l’Europe veulent à tout prix d’un choc avec la Russie ; l’OTAN est déjà arrivée et a installée ses bases et ses fusées. Et bien, c’est à nous de dire que les Russes ne sont pas des adversaires, ce sont des partenaires, et nous ne voulons pas de la guerre avec eux ! ( Applaudissements ) Nous n’en voulons pas ! Nous ne voulons pas de cette politique qui pousse les peuples à s’affronter les uns les autres. »


Commentaires

Logo de Atheïsme International
Presidentielles 2017
dimanche 25 décembre 2016 à 17h39 - par  Atheïsme International

Ce matin, alors qu’il se rendait en Syrie pour fêter le Nouvel An à la base aérienne russe de Hmeimin ( et la libération d’Alep : entendu sur une chaîne de radio française ), un avion de l’armée russe s’est écrasé en Mer Noire ; il y avait à son bord notamment les 65 membres du groupe vocal l’Ensemble Alexandrov, plus connu sous le nom du Chœur de l’Armée Rouge, et autres artistes, journalistes, ainsi que des quantités de produits pharmaceutiques.

Qu’on le veuille ou non, on ne peut s’empêcher, surtout après la lecture du Commentaire de notre camarade Youri, de penser qu’il puisse y avoir comme une relation, une suite, entre cet accident subit et l’assassinat ce lundi dernier de l’ambassadeur russe en Turquie.
En effet qu’on allât fêter en Syrie même, après cinq ans de guerre, la victoire des forces syriennes et russes à Alep, sur les mercenaires de l’Occident, aura pu soulever chez ces derniers un énorme sentiment de frustration les poussant jusqu’à organiser un crime des plus ignoble ; subir une humiliante défaite quand on pensait avoir l’assurance de la victoire peut peut-être conduire jusqu’à la folie meurtrière.

C’est du domaine du possible, il suffit de se rappeler les ignominies de l’impérialisme US à Hiroshima et Nagasaki.

Logo de Youri
Presidentielles 2017
vendredi 23 décembre 2016 à 19h15 - par  Youri

Organisation des Nations Unies …ou Gangstérisme international ?
Terrorisme…ou assassinats politiques ?

Aujourd’hui plus que jamais on est en droit de se poser cette question ; en effet hier en Turquie un ambassadeur d’un pays membre de l’ONU est abattu à coups de pistolet dans un lieu public ; en Allemagne un individu qualifié de « terroriste » conduisant un camion ( encore un ) écrase volontairement des personnes sur un marché de Noël d’un autre pays membre !
Mais où sont donc ces grands principes de l’ONU de maintenir la paix et de développer la coopération et les relations amicales entre les nations, en encourageant le respect des droits de l’homme et en étant un centre où elles harmonisent leurs efforts pour ces objectifs communs ?
TOUT au contraire on assiste a une volonté affichée par certaines de ces nations de ne tenir aucun compte de ces principes, et d’afficher leur mépris, leur arrogance au prétexte qu’ils sont les plus nantis ( à quel prix ? ), les mieux armés ( selon les formules : « Si vis pacem para bellum ») et même les plus républicains-démocrates de la planète ( on en doute ) avec le « Patriot Act » .
Justement on ne doute plus, on est même sûr du contraire.
Et ceci depuis 1950 avec la guerre en Corée jusqu’à aujourd’hui avec la guerre en Syrie ; ce ne fut que conflits, guerres, assassinats, déstabilisations, déplacements de populations, chasse aux sorcières, au prétexte de ne pas accepter de se soumettre à ces dites « grandes nations ». Où est donc l’égalité de droit dans ces cas-là ?
Même si ces Nations-tueuses ont un peu modifié leurs méthodes, globalement il s’agit de la même horreur inhumaine et de la poursuivre jusqu’au bout.
La preuve, aujourd’hui encore : comment peut-on déclarer en pleine AG de l’ONU, là où sont réunis toutes les nations, autour d’une belle et grande table ronde, symbole d’égalité des droits de chacune, qu’une d’entre-elle, « n’a plus sa place parmi nous » et « qu’il faut agir vite » pour cela, c’est-à-dire commencer une guerre contre elle et éliminer son président de la République.
De tels propos sont comparables à ceux que tiennent des « mafieux » autour de leur table ronde quand il s’agit d’éliminer l’un des leurs ; tel Al Capone big chief « du crime organisé » aux USA.
Et force est de constater que ce « gangstérisme » idéologique s’étend sournoisement dans la vie au quotidien ; pour cela il n’est qu’à consulter les programmes de la télévision française et on constatera que chaque jour sont proposées à peu près cent vingt productions made in USA ; et que le fin du fin, la cerise sur le gâteau, c’est TF1 qui détient la palme en proposant régulièrement à 21h une série dont le titre à lui tout seul confirme leur idéologie : « Esprits criminels », et cela trois heures durant !
Enfin, mais cela a déjà été précisé ici,* il faut arrêter d’utiliser, comme le font les médias de l’écrit comme de l’audiovisuel, le mot « terrorisme » à tout va, quand il s’agit en vérité de « gangstérisme » ou d’assassinats politiques, si l’on veut garder réellement des relations d’internationalisme humaniste et de paix entre les nations et leurs citoyens.
Et ça c’est une chose qui requerra toute son importance lors des présidentielles.

*Le Cheval de Troie des USA – 3
Le mot « terrorisme » camarade !

Youri

Logo de Laurent Gensac
Presidentielles 2017
lundi 19 décembre 2016 à 03h43 - par  Laurent Gensac

Si le mouvement que représente Jean-Luc Mélenchon s’intitule Les Insoumis, on est en droit de penser que c’est bien pour ne plus se soumettre de quelque manière que ce soit et à qui que ce soit ; ce qui signifie par exemple, ne plus laisser, la France qui travaille dans une soumission sociale totale au Patronat, mais au contraire soumettre le patronat aux exigences formulées par les travailleurs ; comme au plan extérieur ne plus soumettre la France aux directives de l’OTAN, ou à celle de la mal nommée Coalition arabo-occidentale, dont le seul but est justement de soumettre par la force armée certains Etats même membres de l’ONU – la Syrie par exemple – au prétexte qu’ils sont « dirigés par des dictateurs » dont il faut les débarrasser à tout prix, c’est-à-dire en leur volant les richesses naturelles qu’ils possèdent, gaz, pétroles, uranium, etc., en utilisant la « ruse de guerre » alias Daech, alias pour nous ici Le Cheval de Troie des USA&Co. « Il faut mettre fin, déclare avec raison Jean-Luc Mélenchon, à la guerre au Moyen-Orient. La guerre qui a lieu en Irak et en Syrie n’a rien à voir avec la religion, c’est une guerre de gazoducs et de pipelines. »*

Et puis le candidat de cette nouvelle « gauche », s’affirme comme étant socialiste et appartenant à la « tradition du matérialisme » et que, même si le terme « classe ouvrière », n’est plus utilisé dans le sens qu’il eut, le peuple qui travaille demeure dans la même contradiction de luttes de classe.

Oui, et pour cela il faut prendre en compte que depuis plus dix ans le capitalisme français, comme ailleurs, a fait ce qu’il fallait pour que la classe ouvrière n’ait plus la force d’opposition qu’elle avait ; qu’on se rappelle à ce propos les exhortations lamentables de M. Raffarin devant le Patronat français rassemblé, lançant du haut de sa tribune, en bon premier Ministre : « Il nous faut rapidement un million de moyennes et petites entreprises ! » L’objectif était, et demeure, puisqu’on en est aux TPE, de fractionner la classe ouvrière, de l’éparpiller afin qu’elle ne se rassemble plus en masse sur les pavés des villes ou qu’elle ne paralyse plus l’économie par des grèves puissantes.

Les travailleurs unis en masse dans les syndicats et les partis sont les authentiques opposants par cette lutte de classe aux patrons-profiteurs, qu’ils soient PDG d’une TPE ou d’une multinationale ; et pour prendre en compte cette réalité sociale il ne faut pas compter sur le PS, car de Léon Blum jusqu’aujourd’hui, par ses gouvernements successifs il a toujours satisfait aux demandes du Patronat.

Ce sont tous des bourgeois qui veulent jouer les prolétaires, mais « le prolétariat sera révolutionnaire ou il ne sera pas » selon la formule de Marx.
Formule qui doit convenir aussi aux Insoumis, comme à tous ceux qui ont compris depuis longtemps que face à la mondialisation du capital, il y a nécessairement l’internationalisation des travailleurs ; c’est là aussi le seul moyen de mettre un terme à la fois à la division du travail et à la soumission totale de toute chose au principe du marché.

Et pour faire vivre cette internationalisation des travailleurs il faut effectivement s’organiser et communiquer avec les moyens qui s’offrent à chacun, qui ne sont pas forcément ceux d’hier ni ceux d’aujourd’hui très sophistiqués, mais tellement repérables et surveillés ; reste naturellement la parole, la parole premier lien libre. Mais surtout se détourner des paroles déversées à longueur de journée sur les écrans de TV ou dans appareils de radio, car là le mensonge coule à flots. Et ceci n’est pas sans nous rappeler, parce que nous sommes encore en guerre très précisément, ce que disait à ce propos en 1939, à la veille de la guerre, Jean Renoir dans son film La Règle du jeu :
« On est à une époque où tout le monde ment, les prospectus des pharmaciens, les gouvernements, la radio, le cinéma, les journaux, alors pourquoi veux-tu que nous autres les simples particuliers on ne mente pas aussi ! »

*Le Choix de l’insoumission, Seuil, 2016, p.350.

Laurent Gensac

Brèves

4 mars 2014 - Football et laïcité en France

Communiqué de la FFF en date du 01/03/2014
La Fédération Française de Football, Association membre (...)

10 avril 2011 - ENCORE UNE ÉGLISE QUI DISPARAÎT

(AFP du 8. 4. 2011)
À l’avenir à Vandoeuvre-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, ceux qui (...)

6 avril 2011 - UN GESTE DE MAUVAIS GOÛT

(AFP du 6 avril 2011)
Le chef de l’Église catholique belge, l’archevêque André-Joseph Léonard, a (...)